CELLULE D’ÉCOUTE

Cette cellule d’écoute est née du contexte difficile lié à l’épidémie de coronavirus, qui perdurera au-delà. Vous accompagnant à traverser des difficultés ponctuelles, rencontrées lors d’évènements particuliers, Anne Renand, membre du Collectif Prévention Burn-Out 74, s’est associée à 3 professionnelles afin de mettre leurs compétences au profit des salariés, agents des collectivités, dirigeants et travailleurs indépendants ayant besoin de soutien.

Quels sont les objectifs d’une cellule d’écoute ?

  • Vous permettre d’exprimer votre vécu de la situation actuelle,
  • Vouss aider à prendre du recul, à faire une distanciation des informations anxiogènes diffusées par les médias ou la rumeur, à évaluer et gérer la charge émotionnelle qui en découle,
  • Prévenir les tensions interpersonnelles pouvant émaner d’une situation difficile à travers des conseils en communication pour que les échanges avec les collègues et la hiérarchie soient adéquats, clairs et bienveillants,
  • Donner de la ressource aux encadrants, apporter des conseils aux managers,
  • Mettre en pratique des outils de gestion du stress ou de communication bienveillante (voire non violente).

DÉCLIC MANAGEMENT adapte également cette cellule d’écoute aux besoins spécifiques du télétravail afin de :

  • Vous permettre d’exprimer votre vécu, votre inconfort et votre ressenti face à de nouvelles méthodes de travail : la distance, les espaces personnels parfois peu adaptés, la gestion des équipes, de situations inédites, d’un point de vue managérial et/ou d’un point de vue des équipes,
  • Identifier les difficultés relationnelles et organisationnelles, les causes d’inconfort et de dysfonctionnement pour travailler ensuite avec les ressources humaines et la direction et mettre en place des actions correctives.

Pourquoi une cellule d’écoute ?

On connait très bien les effets négatifs du stress sur la santé, les répercussions physiques ou psychiques. Cette crise particulière fait naître des inquiétudes ou de l’anxiété par rapport à notre santé ou celle de nos proches.

Les soignants et médecins, les caissières de supermarché, les commerçants, les ouvriers vont avoir peur d’être contaminés ou de ramener le virus à la maison… tout comme les salariés, les agents accompagnant les malades, les personnes âgées ou handicapées qui ont aussi vu leur charge de travail augmenter, exploser, à moyens constants (déjà jugés insuffisants) pour y faire face. Ils vont peut-être être confrontés à de nombreux décès… Leurs valeurs, leur éthique vont être mises à mal. Combien de temps vont-ils pouvoir tenir ? Cette question est la même pour le chef d’entreprise ou le travailleur indépendant, dont l’activité est à l’arrêt, sans visibilité sur le temps du confinement, sans visibilité sur la reprise… si reprise il y a.

Il y a ceux qui aimeraient travailler et le pourraient peut-être, mais dont les salariés ont peur et ne le veulent pas… Il y a aussi, à l’inverse, des salariés qui ont besoin de travailler mais dont le patron ne le souhaite pas. Parce que, malgré tout, il faut payer les factures, qu’elles soient personnelles ou professionnelles… Nous en avons tous… Alors certains sont prêts à prendre des risques. Trop de risques. Et cela génère des tensions au sein des équipes.

En outre, les mesures gouvernementales annoncées ont pu être vécues, au départ, comme contradictoires, confuses… Va-t-on pouvoir faire confiance à nos élus ? Va-t-on rentrer dans les cases ? Cela va-t-il suffire ?

Et puis il y a la rumeur, les informations « les vraies et les fakes » et ce décompte journalier de morts… qui ne font qu’accentuer le phénomène.

Bref, nous sommes englués tous en même temps dans ce que l’on appelle les Risques Psychosociaux. Notre niveau de stress est au summum, nous avons des difficultés à prendre du recul, notre raisonnement est limité par ce phénomène.

Déjà certains ressentent les effets corporels ou psychologiques, ça nous gratte, les lumbagos reprennent le pouvoir, les insomnies sont fréquentes, notre irritabilité se fait sentir… C’est maintenant qu’il faut agir.

Prendre du recul et faire retomber le niveau de stress. Parler, verbaliser ses craintes, ses peurs, son anxiété.

Prendre conscience du phénomène, c’est déjà extérioriser, évacuer et ça fait du bien.

Nous vous donnerons des petits outils simples et mobilisables facilement pour gérer le stress au quotidien. Ce n’est pas magique mais ça marche et ça soulage.

Il est assez rare qu’un événement nous impacte, de façon aussi évidente, tous de la même façon.

Bon courage. 

Qui sont les intervenantes ?

  • SYLVIE FILET

Psychologue du travail, ACT Thérapeute (Thérapie d’Acceptation et d’Engagement) et coach professionnel.

Sylvie exerce depuis 5 ans en cabinet libéral. Elle reçoit et accompagne des patients en situation de stress et de burn-out, mais aussi des personnes qui se trouvent dans une phase de transition personnelle ou professionnelle.

Site web

  • SANDRINE LAURENDEAU

 Art-thérapeute certifiée d’Etat (RNCP) en institutions privées, associations et cabinets, formatrice d’adultes certifiée (notamment en affirmation de soi, gestion des émotions et du stress), animatrice de groupes de parole.

Sandrine bénéficie aussi d’une expérience de 10 ans en tant que consultante en gestion de projets et accompagnement de changement dans le secteur bancaire.

Site web

  • ANNE RENAND

Consultante et formatrice en Management de la Santé et Qualité de Vie au Travail, Prévention et Gestion des Risques Professionnels dont les Risques PsychoSociaux, Reconstruction Post Burn-Out.

Référencée sur la liste des prestataires pour la prévention des RPS CARSAT, IPRP 69/2014/350.

À propos

  • CLAIRE LISE SANCEY

Psychologue du travail et des organisations, maître praticien en programmation Neuro Linguistique, formée à l’entretien motivationnel et conventionnée par la médecine du travail de la Mutualité Sociale Agricole Alpes du Nord, dans le cadre de la prise en charge de la souffrance au travail.

Installée à Cranves-Sales en profession libérale, Claire reçoit à son cabinet des adultes et des adolescents. Elle intervient depuis 10 ans auprès de structures sociales et médico-sociales dans le cadre d’analyse de la pratique professionnelle et anime des formations ah doc.

Site web

Quels sont les moyens techniques mis en oeuvre ?

  • Les 4 professionnelles sont mobilisables très rapidement par téléphone, Zoom, Skype, etc., en fonction des possibilités de chacun
  • Un agenda avec plages horaires afin de fixer les rendez-vous ainsi que toutes les informations pratiques seront fournis aux interlocuteurs

Nous consulter pour les tarifs.

Analyse de la Pratique Professionnelle (APP)

DÉCLIC MANAGEMENT met également à votre service une analyse de la pratique professionnelle.

L’APP est une technique efficace et courante utilisée dans le milieu social, médical, médico-social.

En petits groupes, on évoque le travail : les dysfonctionnements, l’engagement, les réussites, les difficultés, la complexité d’une situation, d’un vécu d’un évènement, individuel ou collectif.

Nous avons fait l’expérience d’étendre cette pratique au-delà de ces secteurs d’activité aux managers de l’industrie, du service…

En groupe, nous évoquons les situations de travail, le concret du poste. Le résultat est saisissant. C’est une démarche dynamique, concrète, professionnelle, réelle…

Les ateliers abordent des thématiques différentes, proposées par les participants et issues de leur quotidien et vécu. Cela peut être une difficulté avec un membre d’une équipe, une intégration difficile, des défauts qualité, des relations clients complexes, des non-dits… On aborde la réalité du travail.

Nous contacter pour davantage d’informations.

DÉCLIC MANAGEMENT

UNE CELLULE D’ÉCOUTE À TOUTE ÉPREUVE

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.